Adaptation de l'enfant :

il faut 3 – 4 jours pour vous adapter mutuellement. N’oubliez pas que cet enfant n’a jamais quitté l’Ukraine, n’a jamais quitté ses parents, ses frères et sœurs, qu’un enfant de 8 ans ne sait pas ce que représente 3 jours – 15 jours un mois, qu’il arrive dans une famille qui parle bizarre, qui mange bizarre mais surtout une famille qui a plein de choses que lui n’aura jamais !

 Ex : Ne soyez pas étonnés si vous lui faites un petit cadeau et qu’il le range tout de suite dans son bagage, c’est simplement pour ne pas l’user et ne pas user les piles car dans son pays ça coute très très cher. Il est important de l’expliquer à vos propres enfants car eux ne comprendront pas pourquoi eux doivent prêter et pas lui.



Quelques règles de bonne conduite à la maison :

L’enfant que vous accueillez n’est pas roi !!!

N’oubliez pas que c’est vous les maîtres de maison. Soyez vigilants à mettre des limites si nécessaire dès le début du séjour.


Néanmoins si vous sentez que le séjour « dérape » n’attendez pas pour appeler l’Association. Une mise au point sera faite avec l’enfant sur son comportement. Si ce n’est pas suffisant, un Interprète et un membre du conseil d’administration se déplaceront à votre domicile.



Alimentation :

Leur  système immunitaire est défaillant en raison du Césium 137. L’enfant n’est pas contagieux, n’est pas malade mais simplement fragile (essoufflement, fatigue …..). Il faut bien sûr privilégier une alimentation saine et riche en vitamines (légumes frais,  fruits frais, laitage…). Ne pas oublier qu’en Ukraine tout est pollué, certains enfants pourront être méfiants quant aux légumes et fruits du jardin. Montrez leur que vous les lavez et que vous en mangez sans être malade.

De même, ne remplissez pas leur assiette : un petit peu sur le bord afin qu’il goutte et vous lui en redonnerez si ça leur plait. N’oubliez pas que leur alimentation de base est faite de patates, de tomates, de choux, de pain. Ils n’aiment pas la viande crue, pensez à bien faire cuire les steaks. Faites leur plaisir avec des bananes, du chocolat, du Ketchup, des frites, de la mayo, des glaces. Soyons un peu fous ce sont ses vacances. Ne forcez pas les premiers jours, l’enfant ne se laissera pas mourir de faim.



A noter :

en Ukraine c’est la maman qui coupe la viande dans la cuisine. L’enfant n’a pas de couteau à table, il mord et tire sur sa tranche de jambon. Montrez lui comment faire.

  • tout le repas est sur la table en même temps, ils piochent tous dans les plats avec leur fourchette. Montrez-lui qu’il y a par exemple des tomates en entrée, du poulet et des frites et une glace en dessert. Ca évitera qu’il se lève après les tomates, croyant que le repas est terminé !

  • Il n’y a pas d’heure précise pour les repas surtout dans les fermes, on mange quand le travail est fait !



Les courses :

N’allez pas trop dans les Hypermarchés où tout est tentation, privilégier les petits magasins : pour info : les courses s’achètent à l’unité car très chères, la viande, le carburant sont  au même prix que par chez nous alors qu’un salaire moyen est égal à 183 euros par mois.

         (en ce moment 1euro= 28grivnas)

Soit un salaire moyen et de 82 euros contre  183 euros habituellement.

 

 

Les loisirs :

L’enfant des campagnes sait se débrouiller seul très jeune (aide à la traite à la ferme le matin avant d’aller à l’école, aide à préparer les frères et sœurs pour l’école…..) ce sera peut-être un peu difficile pour lui de se retrouver en appartement, prévoyez donc des sorties (marche, vélo, mer, piscine…attention vérifier d’abord qu’il sache faire du vélo et nager).) pour l’occuper. Idem pour les petites filles qui aident la maman dans les tâches ménagères et de cuisine. Proposez-lui de composer un repas « made in Ukraine », c’est un échange idéal et qu’elle fierté pour elle !



Téléphone portable :

certains enfants vont arriver, à notre grand regret, avec leur téléphone portable. N’hésitez pas à mettre des limites sinon le séjour risque d’être gâché (sera toujours au téléphone avec ses ami(e)s d’Ukraine et ne vivra pas véritablement son séjour.

-  les communications entre la France et l'Ukraine coutent très cher !!!!. et la famille risque d'avoir une énorme facture .

-pour appeler l'Ukraine de la France assurez vous que le numéro comporte bien 14 chiffres au total.

                 exemple:(0038)0978990290.

Nous vous demandons le jour de l’arrivée de l’enfant ou le lendemain de bien vouloir laisser l’enfant appeler sa famille. Pour les jours d’après, prenez un calendrier et mettez une croix sur le calendrier les jours où l’enfant pourra appeler sa famille. Cela semble peut être dur mais c’est le vécu qui vous conseille.

Attention si vous avez Skype, faites attention que l’enfant n’y soit pas toujours connecté.



Chambre : il n’est pas nécessaire que l’enfant ait une chambre pour lui tout seul. Il peut très bien partager celle de vos enfants. Faites-lui simplement un petit coin avec une étagère où il pourra déposer son linge et ses petites affaires. Protégez votre matelas. Il y a beaucoup de cas d’énurésie (pipi au lit).



vêtements Il va arriver avec très peu de vêtements mais attendez qu’il soit là pour lui en acheter si vous le desirez, cela évitera les achats trop petits ou trop grands. Ne vous fiez pas à leurs vêtements de marque, il ne s’agit que de contre-façon. Attention au lavage.

Son bagage est sa maison. Soyez respectueux quand vous le viderez avec lui (peut être restes du repas du voyage).



Toîlette : Les enfants sont très pudiques. Il est courant que l’enfant fasse couler l’eau sans que rien ne se passe ! Donnez-lui une brosse à dent et du dentifrice si nécessaire. Un petit conseil, enlevez la clé de la porte de la salle de bain. Pour le linge souillé, montrez-lui le panier à linge sale. Pour la douche et les WC, montrez-lui le fonctionnement surtout pour les sanibroyeurs.



Autres :

  • Madame Danielle DESCAMPS est chargée de contacter les parcs d’attraction, les musées…. pour obtenir des places gratuites. Quelques organismes répondent favorablement à sa demande. Voir avec elle le jour de l’arrivée des enfants. D’autre part si vous avez des filons pour en obtenir, nous sommes preneurs !

  • Le jour de l’arrivée et des départs des enfants, une petite buvette est mise en place au profit de l’Association.

  • Le jour de l’arrivée des enfants, une vente de babioles ukrainienne est mise en place au profit de l’Association.

  • Tout au long de l’année, il y a des cartes de soutien à vendre toujours au profit de l’Association

N’oublions pas notre devise :

« un été pour respirer, un été pour espérer »

Bon séjour!!!



 



Respectez les horaires de retour de l’enfant (un enfant en retard et ce sont 2 bus qui partent en retard !)Prévenez impérativement de votre arrivée en pointant sur le listing Respectez le poids des bagages. Les soutes ne sont pas extensibles

Ne soyez pas fâché(e)s si l’enfant ne reste pas avec vous  dans la salle et s’il ne vous montre pas sa tristesse de vous quitter. Pour lui, il se sent déjà en Ukraine. Il est entouré de ses copains de bus et raconte ses vacances. Il va retrouver papa, maman, frères et sœurs. C’est légitime.

Ne soyez pas déçu(e)s si vous n’avez pas de nouvelle postale ou téléphonique. Il y a la barrière de la langue au téléphone. Ils reprennent l’école le lendemain de leur arrivée, leurs habitudes avec le travail à la ferme et à la maison et un timbre coûte cher.